Communauté de Communes des Vallées d'Aigueblanche
40 chemin des loisirs, Bellecombe, 73260 Aigueblanche, Tel: 04.79.24.20.04 , secretariat@ccva-savoie.com
Bienvenue sur le site officiel de la Communauté de Communes des Vallées d’Aigueblanche, établissement public de coopération intercommunale fédérant les 7 communes du Bassin d’Aigueblanche.

La Communauté de Communes des Vallées d’Aigueblanche

Un groupement de collectivités atypique

bassin-aigueblancheLe District du Bassin d’Aigueblanche a été créé en mars 1974. Il est alors composé des communes d’Aigueblanche et de La Léchère qui sont le résultat d’un mouvement de fusions et d’associations communales déclenché dans les années 1970 (Aigueblanche, Bellecombe, Grand Cœur, Villargerel et Les Avanchers pour la commune d’Aigueblanche et Celliers, Doucy, Nâves, Notre Dame de Briançon, Petit Cœur et Pussy pour la commune de La Léchère).

L’objet principal de cette création est la construction de la station de sport d’hiver de Valmorel dont le domaine skiable est situé sur le territoire des deux communes : Les Avanchers pour Aigueblanche et Doucy pour La Léchère. La fiscalité très importante générée par les usines d’électrochimie et d’électrométallurgie située sur les territoires de Notre Dame de Briançon et de Petit Cœur constitue le principal moteur de ce développement.

En 1988, à la demande de ses élus, la portion du territoire de Les Avanchers-Valmorel est détachée de la commune d’Aigueblanche et érigée en commune distincte de celle-ci. Le District est dès lors composé de trois communes.

Aujourd’hui, la station de Valmorel compte 12 000 lits, le site de Doucy 2 000 lits. Ces derniers ont été pour la plupart construits par la collectivité dans les années 1980. La CCVA en a confié leur gestion à une société d’économie mixte, la SOGETOBA.

Thermes de la LéchèreVillage 92 de la LéchèreEn 1986, le District rachète l’établissement thermal de La Léchère qui périclitait. Il y investit plus de 15 millions d’euros en 6 ans pour moderniser et agrandir l’outil thermal et les hébergements attenants. La station thermale, spécialisée dans la phlébologie, la rhumatologie et la gynécologie, accueille chaque année 6 000 curistes. Elle est gérée par une société d’économie mixte, la Société des Eaux Thermales de La Léchère.

Au début des années 1990, le District construit le Village 92 sur La Léchère pour accueillir le centre de presse des Jeux Olympiques d’Albertville. Ces équipements ont été reconvertis en salle de spectacle, gymnase, médiathèque, hébergements.

Le 2 janvier 2002, le District du Bassin d’Aigueblanche est transformé en Communauté de Communes des Vallées d’Aigueblanche. Cette dernière assure aujourd’hui, en plus des activités décrites ci-dessus, les compétences institutionnelles d’une communauté de communes et notamment les déchets, l’eau, l’assainissement, la protection et la mise en valeur de l’environnement, le soutien à l’agriculture, la gestion des équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire.

La CCVA a élargi son territoire depuis puisqu’elle a accepté la demande d’adhésion formulée par la commune de Saint-Oyen au 1er janvier 2009 et a intégré les communes de Bonneval Tarentaise, Le Bois et Feissons sur Isère le 1er janvier 2011.

 

CCVA digest 

 

Communes membres :

  • Aigueblanche

  • Les Avanchers-Valmorel

  • Bonneval Tarentaise

  • Le Bois

  • Feissons sur Isère

  • La Léchère

  • Saint Oyen

Population municipale : 7 121 habitants

Lits touristiques : 15 000

Composition :

24 conseillers communautaires dont 6 délégués pour les communes de Aigueblanche, Les Avanchers-Valmorel, La Léchère, 2 délégués pour les communes de Le Bois, Feissons sur Isère, et 1 délégué (plus 1 suppléant) pour les communes de Bonneval Tarentaise et Saint Oyen.

Président :

André POINTET

Membres du Bureau :

Robert VORGER

Frédéric CATHELAIN

Gabriel MARTINOT

Jean-François ROCHAIX

Philippe VERJUS

Jean COSTE

François JUGAND

Thierry BRUNIER

François DUNAND

Jean LAYMOND

La CCVA : un poids lourd de l’économie locale

 

Budget: 9 millions d’euros

Investissements annuels : 3 millions d’euros en moyenne

Investissements lourds récemment réalisés :

  • Télécabine de Celliers : 4,5 M€ HT
  • Requalification et rénovation du site thermal : 5 M€ HT
  • Extension mise aux normes de la station d’épuration : 5 M€ HT
  • Construction d'un SPA : 6M€ HT
  • Géothermie : 900K€ HT
  • Extension du réservoir d’eau du Bois de la Croix  : 1 M€ HT
Investissements lourds en cours de réalisation :
  • Construction du nouveau refuge du Nant du Beurre :
    1,5 M€ HT
  • Construction de la Maison de Nâves : 1,5M€ HT
  • Construction d'un bâtiment technique au Tovet : 400 K€ HT